Après mon test de ce printemps, j'avais envie de me lancer dans un vol bivouac un peu plus long... Début septembre me paraissait tout indiqué : pas trop de monde, et une météo encore chouette.

Me voilà donc au départ de Vallouise en covoit + stop, vu que le nord m'empêchait de partir de la maison (Grenoble) si je voulais avoir un espoir de crosser un peu (de pouvoir décoller tout court en fait).

Après une nuit au camping, montée au déco à pieds pour une bonne séance de parawaiting le temps que ça se mette en place. Les locaux seront assez sympas pour faire le fusible régulièrement le temps que ça sorte, et j'ai donc le droit à un joli premier vol avec une super vue sur les écrins récemment enneigés.

Les écrins enneigés 

J'avais prévu/rêvé de partir vers le sud, mais une fois en l'air la vallée de la Durance me file la frousse. Je décide de poser rapidement pour aller jusqu'au lac de Serre ponçon en stop (on a le droit d'avoir un petit mental des fois !).

Trace du premier jour

Lac de Serre-Ponçon

Après un bon plouf (dans le lac, pas dans les airs) et une nuit au camping, montée à pieds à saint Vincent les forts avec l'espoir d'arriver chez des copains qui habitent au sud de saint André les Alpes. Espoirs vite douchés par une extraction plus que pénible, puis par des étalements nuageux qui me barrent la route du sud. Je vais poser en fond de vallée, après avoir négligé une repose au sommet à côté d'une cabane dans l'espoir de me refaire en plaine. Je remonte donc en 2h le beau glide que je viens de faire en 10min, pour passer la nuit à la cabane de Val Pousane, un petit coin de paradis au milieu des vaches (des vraies, même si ça pose effectivement très bien aussi).

La cabane de Val Pousane
Juste à temps pour le coucher du soleil !

Trace du 2ème jour

Un jolie balade dans les alpages le lendemain, pour décoller juste sous les crêtes de la blanche : cette fois pas d'extraction en 2h30 dans la brise du lac, ça sort tout de suite ! Les condis sont top et j'ai bon espoir d'arriver à poser dans le jardin des amis qui viennent juste d'emménager pas très loin de Castellane.

Déco improvisé
Le cheval blanc

Mais je défriche un coin que je ne connais pas du tout, je vole leeeentement, avec pas mal d'erreurs et de points bas. Après un dernier passage de crête radada, la journée touche à sa fin et le dernier col avant les copains, la bière et le lit douillet se referme devant moi. Je pose à 5km à vol d'Enzo de chez eux, mais à plus de 40min en voiture. Quand on vole comme une chèvre, on marche comme une chèvre ! Je passe donc le dernier petit col à pieds, motivé par la bière (et le repas, vu que je n'avais plus rien à manger...).

Passage du dernier col au crépuscule

Trace du 3ème jour

Bien éprouvé par les 3 premiers jours et avec un impératif le sur-lendemain, je décide de rentrer tranquillement en bus... Jusqu'à ce que les amis chez qui je logent m'indiquent qu'ils ont prévu d'aller voler à Saint-André les alpes, ça ne se refuse pas ! Je m'offre donc une partie du retour par les airs, avec un vol qui déroule bien plus facilement que les 3 précédents, grâce au repérage de la veille et aux très nombreuses ailes qui marquaient bien le chemin. Posé de l'autre côté du lac de Serre-Ponçon, plus qu'à lever le pouce pour rentrer à la maison !

Trace du 4ème jour

Quatre jours vraiment sympas, et même si les gros km n'étaient pas au rendez-vous, de très chouette vols et des jolies randos !