En période de forte chaleur, nous avons pris l'habitude chaque année depuis 3 ans maintenant, de passer une nuit à la Dent de Crolles entre deux journées de boulot. Et cette année, nous avions en prime la chance de pouvoir y faire du soaring le soir et le matin.

Aujourd'hui, il fait chaud, il fait beau et il est annoncé un pluie d'étoiles filantes dans le ciel nocturne. Que des bonnes raisons pour aller se rafraîchir en altitude à la Dent de Crolles, pour garder nos bonnes vieilles habitudes.

Peu de motivations, alors nous y allons en groupe réduit. JB et moi formons l'avant garde et Alexis nous rejoindra 2 heures plus tard. L'arrivée au sommet se fait sans encombre. Peu de randonneurs, de bivouaqueurs ou de parapentistes passant la nuit en haut contrairement à l'année dernière.

L'Ouest rentre assez fort sur le pas de l'Oeille. Des parapentistes sont montés exprès pour faire un petit soaring du soir et il faut dire qu'ils ont bien eu raison. Ils font des aller-retours sous les objectifs des randonneurs et avec le couché de soleil en fond. Après l'apéro, JB les rejoints pour cette session du soir.

Arrive enfin Alexis, en sueur. Il était monté à toute balle voyant les ailes faire du soaring. Dommage Alex, tu as 30 minutes de retard sur le créneau. Mais on peut espérer s'en remettre un demain matin si l'Ouest est aussi bon que ce soir !

Pas de photos de gonflage cette nuit. Les étoiles filantes se feront assez rares et ne seront visibles qu'en milieu de nuit, lorsque la lune se sera couchée à son tour. Mais au petit matin, c'est un autre bout de Nature qui nous attend, des chamois sont en train de pendre le petit déjeuner à quelques mètres de nous. On peut même s'approcher d'eux à une dizaine de mètres sans qu'ils ne prennent la poudre d'escampette !

Après un petit déjeuner rapide, il est temps pour nous d'envisager la redescente. Aussi, nous nous approchons du décollage Ouest de la Dent de Crolles, espérant également que la vague de vent d'hier soir soit de nouveau là. Et effectivement, elle est là à nous faire de l'Oeille ;-) Nous nous préparons tranquillement sous le regard curieux des quelques bivouaqueurs qui se lèvent à peine.

JB puis Alexis se lancent avec leurs petites ailes. J'ai un peu plus de mal à contrôler la mienne m'étant placé dans le venturi. Mais je parviens malgré tout à la lever au dessus de la tête et à prendre mon envol à mon tour. Le soaring est bien en place et nous faisons quelques aller-retours au dessus de la Dent. C'est bien la première fois que je suis plus haut que la Dent si tôt le matin !

Alexis tente d'aller trop loin vers l'Ouest et se retrouve bas sous la Dent. Incapable de remonter, cela marque pour lui la fin de l'aventure et le retour à la vie civile. Pour ma part, je vole encore quelques instants avec JB avant de prendre la route de Saint Nazaire où m'attend ma voiture pour rentrer. Au loin, une montgolfière décolle dans la vallée. JB passe lui faire un petit coucou avant d'aller poser au Cube.

Voilà une Dent bien rentabilisée et qui met le sourire avant d'aller de nouveau étouffer sous la chaleur de la vallée à nos emplois respectifs. Le petit soaring inespéré du matin est la cerise sur le gâteau de ce vol bivouac !